Le témoignage de Jean-Louis

Le témoignage de Jean-Louis

.

Je suis parti en mission dans le cadre d’une formation proposée par l’ I.C.I-Paris (Institut de Coopération Internationale) du 08 au 23 mars 2016: « découverte de l’aide humanitaire »

J’ai passé 12 jours sur le site d’Odadi à Beorana en compagnie de Joann, Sloufo, Mario, Toucky et Nomena(fille de Joanna/stage français et traductrice)

.

Suite à plusieurs échanges avec Eulalia, j’avais pour mission:

  • d’aborder la permaculture
  • de comprendre et résoudre un problème de germination de graines Kokopelli
  • de construire une serre
  • de fabriquer une tour à pommes de terre

Le premier jour a été consacré à la visite du site. J’en ai profité pour repérer les matériaux ( humus, troncs pourris etc.) dont j’aurai besoin plus tard.

.

.

1) Réalisation d’une pépinière:

.

En équipe, nous avons nettoyé 3m² de terrain, tracé plusieurs sillons dans lesquels nous avons placé l’humus que j’avais repéré lors de la visite.

Arrosage, semis, arrosage, couverture protectrice contre les rayons du soleil

3 jours plus tard certaines graines germaient déjà

.

.

2) Réalisation d’une tour à pommes de terre:

.

But: augmenter les nombres de pommes de terre par plants en ajoutant du compost autour du plant tout au long de sa croissance

 

Un plant peut donner de 20 à 30 pommes de terre lorsque le niveau de compost atteint 60cms de haut

.

.

3) Création d’une butte de permaculture

.

Une butte de permaculture est constituée d’une séries de couches (de troncs pourris, branchages, herbes, fumier, feuilles) où pousse plusieurs espèces de plantes de tailles différentes, d’enracinements différents et où les apports de l’une favorise le développement de l’autre. Exemple: on plante une graine de tournesol au même endroit que 2 graines de haricots grimpant: le tournesol va grandir et servir de support au haricot. Les racines du haricot vont fixer l’azote atmosphérique dans certains nodules et le tournesol va en profiter.

.

.

But: re-créer « une mini forêt primaire » où l’association de plantes permet de lutter contre certains parasites

.

.

4) Construction d’une serre:

.

Suite aux différentes discussions avec Eulalia et Joanna, j’ai élaboré les plans en me basant sur une construction en bambous et couverture en plastique ondulé de 3m50 de large sur 15m de long.

Il était impossible de trouver le matériel de couverture et les bambous étaient trop cher pour Odadi. Le squelette de la serre a donc été réalisé en pin. Le principe de construction a été expliqué à l’équipe.

Le résultat de la construction de la serre avec les moyens du bord n’est pas concluant et nous cherchons des solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *