Publié le

Compte rendu de l’AG d’OdADI France

Compte  rendu de l’Assemblée Générale Ordinaire 2016 d’OdADI-F

LYON le 18 mars 2017

?

Étaient présents : Béatrice BERNARD, Thérèse BILLARD, Monique BOURGEOIS, Marie Agnès ROCOLLE, Marie Pascale HAPETIAN, Martine  et Philippe JULLIEN, Marie Thérèse PUJO, Françoise ROCOLLE.

Excusés : Jean AUMAITRE, Christian BERNARD, Mathilde BERNARD ERRAOUI, Agnès MARTEAU D’AUTRY, Monique DELIAU, Danielle et Sylvie LABBE, Patrick LAURENDEAU, Matthieu MAST, Monique NICOLAS, Monique RANGUIS, Renée RIES, Annette SASSI, Gabriel THEVARD, Danièle VERCHERE.

 

 

Ouverture et Mot d’accueil par la présidente  La présidente après les salutations d’usage ouvre l’Assemblée Générale à 14h30. Elle remercie le comité FSCF du Rhône qui nous accueille dans ses locaux, les membres présents  et principalement Béatrice et Christian BERNARD qui ont organisé notre accueil.

 

Approbation du Procés Verbal de l’assemblée générale 2015 qui a eu lieu le  février 2016 à Grigny (69)

Le procès-verbal est voté à l’unanimité.

 

Le rapport moral est présenté par la présidente.

La présidente dit son mal être de ne pouvoir aider plus OdDADI-F pour des raisons personnelles, elle se pose la question de savoir si nous devons continuer et si oui de quelle façon ? De belles choses se font, les malgaches ont besoin de nous, l’association lui tient à cœur mais elle voudrait que chacun lui donne son avis. Sur demande de Françoise Rocolle, elle précise que si elle ne se sent pas légitime (elle ne connait pas Madagascar), si quelqu’un veut la place, elle ne sera pas fâchée, mais sinon elle continue.

.

Plusieurs membres nous ont interpellés, ils ont été surpris de recevoir des mails d’un appel à adhérer de l’association « Femmes en action » et le regrettent, ils constatent également que le site « OdADI-F » renvoie sur cette même association même si elle travaille dans le même sens que nous. Il est dommage de puiser dans un panier pour mettre dans l’autre, il vaudrait mieux chercher des personnes autres ! OdADI n’en aurait que plus d’aides !

La présidente profite de l’occasion de l’assemblée générale pour remercier la FSCF de permettre la vente d’artisanat tous les ans lors de son congrès ou de ses  assises de printemps.

Le rapport moral est voté à l’unanimité.

 

 

Le rapport d’activités est présenté par la secrétaire.

  1. Nous sommes passés de 21 adhérents en 2014, 41 en 2015 et 50 en 2016 ! Nous continuons donc à progresser. Si nous n’avons pas encore atteint l’objectif fixé il y a 3 ans nous avons doublé ce qui n’est pas si mal ! Toutefois pas de triomphalisme, il faut vraiment que nous arrivions à 60 si nous voulons être surs de pouvoir tenir nos engagements vis-à-vis d’OdADI.
  2. Nous avons signé une convention de partenariat avec OdADI.
  3. Distribution de triptyques d’ODADI-F et flyers pour huiles.
  4. Don aux assises de printemps de la FSCF en mars 2016
  5. Vente d’artisanat et d’huiles  lors de manifestations diverses par les Bernard (vide greniers, marché aux fleurs, marché de Noël, vente au comité d’entreprise)Thérèse Billard, Marie-Agnés Rocolle, Marie-Pascale Hapetian, Marie-Thérèse Pujo et Martine Jullien (stand à l’occasion d’une brocante sur le village de Longeville en Barrois, en avril 2016, stand à l’occasion de la fête des épouvantails au village de Longeville en Barrois, stand au congrès national annuel FSCF en novembre 2016 au Mans, dons aux Assises de printemps FSCF en mars 2016)
  6. Article de présentation d’ODADI et du projet apiculture dans le journal « les Jeunes », journal de la FSCF en juin 2016 et dans sport culture actualité et dans l’Essor du Rhône ;
  7. Visite à leurs frais de plusieurs membres sur le site de Patrakala en octobre 2016 qui a permis de mieux se rendre compte de l’avancée des projets (notamment cantine, cuisine et culture) et de faire de nouveaux membres pour notre association. Chacun a eu à cœur de laisser de l’argent à ODADI à cette occasion.
  8. Yoann Dulac, un nouveau membre a effectué et gagné un concours dans son entreprise.  Le but de ce concours était de faire gagner une association humanitaire. L’argent (1000) a donc été versé à OdADI-F pour financer l’achat de vaches pour le centre Patrakala.
  9. Marie Agnés Rocolle et Marie-Thérèse Pujo  se sont renseignées pour un micro-projet selon ce qui avait été décidé lors de notre dernière AG. Cela n’a pas abouti.
  10. Le projet AMP « apiculteurs » monté par Myriam De Groote pour lequel OdADI-F a signé une convention a abouti à l’obtention de 5000€; Notre seule obligation était de verser 800€ à OdADI en plus des 5000€.    Des dons nous ont été versés pour ce projet également. Les ¾ ont été versés, il faut maintenant qu’OdADI fasse un rapport  afin que nous touchions le dernier quart. La secrétaire doit voir avec Myriam  ce qu’il convient de faire pour la fin du projet.

Le rapport d’activités est  adopté à l’unanimité.

 

Le rapport financier  est présenté par la trésorière.

La cotisation annuelle reste fixée à 35€ par personne ou par couple. Le budget est établi pour la période : Février 2016-février2017.

A noter que 800€ ont été versés pour le projet des apiculteurs.

 

La secrétaire a profité du voyage à Beorana pour emporter 2000€ de la part de l’association (1300€ pour les enfants et les femmes et 700€ ont été pris sur notre dotation pour payer les réparations qui ont être effectuées sur le 4/4 suite à un accident de la route) et versé le fruit de la vente des huiles qu’elle a effectuée tout au cours de l’année soit 930€, un don de 50€ d’une adhérente et 200€ de vente d’artisanat soit 1180€ ce qui a évité des frais de virement. Si cette somme n’est pas passée par les comptes d’OdADI-F, l’argent a été récolté sous son égide et peut donc être pris en compte dans notre bilan.

 

Rappel : Il avait été décidé lors de notre dernière AG que : le prix du Ravintsara est de 12€ les 10ml en faisant éventuellement un rabais de 2€ aux personnes qui en achètent plusieurs bouteilles ou régulièrement. L’hélichryse et le géranium sont vendus 12€ les 10ml et les autres huiles sont vendues 8€ les 10ml. Des huiles de massage et de l’eau florale de Ravintsara sont également disponibles et vendues 15€ la bouteille.

 

La présidente va faire un courrier pour la Banque afin de présenter l’association et demander l’exonération des frais de virement. (39€40 soit 65 repas pour les enfants malgaches en moins à raison de 0.60€ par repas)

 

 

Le rapport financier est voté à l’unanimité moins une abstention

 

 

Le budget prévisionnel  2017 est présenté. Ce budget est établi selon le souhait d’ODADI.

Le budget prévisionnel est voté à l’unanimité.

 

 

Projets 2017 :

Béatrice BERNARD: – Des chœurs pour Madagascar : Un concert par 2 chorales qui viendraient chanter (Grigny et Villars), il reste à trouver une salle gratuite si possible, il y aurait une buvette. – Un dentiste a arrêté son activité et Béatrice essaie de faire envoyer le matériel soit à Madagascar soit aux Comores.

 

Philippe JULLIEN: essaie par le biais du Routard de faire connaître notre association et de diriger les personnes intéressées par un voyage à Madagascar vers un chauffeur connaissant bien OdDADI…………….

 

Elections : Pas d’élections cette année.

 

L’ordre du jour étant épuisé l’assemblée générale est clôturée à 16h30.

 

La secrétaire, Martine JULLIEN

Publié le

Voyage d’OdADI France en octobre 2017

Le centre Patrakala.

Il y a 10 ans tout juste (en octobre 2007)  nous sommes allés la-bas pour la première fois. OdDADI-F venait d’être créé. Notre première action avait été l’achat d’un 4/4 pour permettre la communication entre le centre et le reste du monde, puis ce fut l’achat de timbales, d’assiettes et de couverts pour la cantine des enfants scolarisés. Il y avait à cette époque un seul bâtiment, aujourd’hui, c’est vraiment un centre avec son bâtiment technique, son foyer, sa cuisine, son réfectoire, sa distillerie, sa réserve pour le séchage des feuilles, des ruches.

Que de travail accompli par l’équipe d’ODADI sous l’égide d’Eulalia notre amie malgache! Tout cela s’est fait grâce à plusieurs associations dont OdDADI-F qui aide plus particulièrement pour les repas de la cantine pour les enfants, les apiculteurs, les femmes (l’achat de matériel pour la couture), ainsi que pour le salaire de l’animatrice du foyer.

Ce travail commence a porter ses fruits puisque les femmes commencent à se mettre en association afin de se gérer elles même.

Notre association est petite certes mais les petits ruisseaux font les grandes rivières!

odadif

.

Vous pouvez adhérer (35€ par an, qui serviront à financer les repas des enfants) ou verser un ou des dons de manière ponctuelle ou plus régulier. Adressez vos chéques à la trésorière: Thérèse BILLARD, 7 place J.B Clément 94270 Le Kremlin Bicêtre, une reçu fiscal vous sera adressé.

cantine

Publié le

Le témoignage de Jean-Louis

.

Je suis parti en mission dans le cadre d’une formation proposée par l’ I.C.I-Paris (Institut de Coopération Internationale) du 08 au 23 mars 2016: « découverte de l’aide humanitaire »

J’ai passé 12 jours sur le site d’Odadi à Beorana en compagnie de Joann, Sloufo, Mario, Toucky et Nomena(fille de Joanna/stage français et traductrice)

.

Suite à plusieurs échanges avec Eulalia, j’avais pour mission:

  • d’aborder la permaculture
  • de comprendre et résoudre un problème de germination de graines Kokopelli
  • de construire une serre
  • de fabriquer une tour à pommes de terre

Le premier jour a été consacré à la visite du site. J’en ai profité pour repérer les matériaux ( humus, troncs pourris etc.) dont j’aurai besoin plus tard.

.

.

1) Réalisation d’une pépinière:

.

En équipe, nous avons nettoyé 3m² de terrain, tracé plusieurs sillons dans lesquels nous avons placé l’humus que j’avais repéré lors de la visite.

Arrosage, semis, arrosage, couverture protectrice contre les rayons du soleil

3 jours plus tard certaines graines germaient déjà

.

.

2) Réalisation d’une tour à pommes de terre:

.

But: augmenter les nombres de pommes de terre par plants en ajoutant du compost autour du plant tout au long de sa croissance

 

Un plant peut donner de 20 à 30 pommes de terre lorsque le niveau de compost atteint 60cms de haut

.

.

3) Création d’une butte de permaculture

.

Une butte de permaculture est constituée d’une séries de couches (de troncs pourris, branchages, herbes, fumier, feuilles) où pousse plusieurs espèces de plantes de tailles différentes, d’enracinements différents et où les apports de l’une favorise le développement de l’autre. Exemple: on plante une graine de tournesol au même endroit que 2 graines de haricots grimpant: le tournesol va grandir et servir de support au haricot. Les racines du haricot vont fixer l’azote atmosphérique dans certains nodules et le tournesol va en profiter.

.

.

But: re-créer « une mini forêt primaire » où l’association de plantes permet de lutter contre certains parasites

.

.

4) Construction d’une serre:

.

Suite aux différentes discussions avec Eulalia et Joanna, j’ai élaboré les plans en me basant sur une construction en bambous et couverture en plastique ondulé de 3m50 de large sur 15m de long.

Il était impossible de trouver le matériel de couverture et les bambous étaient trop cher pour Odadi. Le squelette de la serre a donc été réalisé en pin. Le principe de construction a été expliqué à l’équipe.

Le résultat de la construction de la serre avec les moyens du bord n’est pas concluant et nous cherchons des solutions.

Publié le

Campagne d’adhésion à Femmes En Action

Femmes En Action est une association française qui a été créé dans le but d’aider ODADI. L’an dernier les adhésions ont servi à acheter 2 machines à coudre pour les formations couture qu’ODADI dispense au centre Patrakala. Cette année, ODADI et FEA souhaitent soutenir les femmes agricultrices en leur proposant des formations en permaculture et en agriculture biologique.

.

.

Pour cela, Femmes En Action lance une campagne d’adhésion pour l’année 2016. Le prix s’élève à 15€ par an.

L’adhésion à FEA vous donne droit à:

  • une carte d’adhérent avec une photo des actions d’ODADI et de FEA
  • le bulletin annuel des actions de FEA
  • le compte rendu de l’assemblée générale de FEA
  • des ventes en avant-première de l’artisanat vendu par FEA
  • au bout de 3, 6 et 10 ans d’adhésion vous recevrez un petit cadeau de remerciement

Les cartes d’adhérents:

cartes adhérent

.

.

L’an dernier FEA avait 12 adhérents, cette année elle aimerait en avoir 20!! N’hésitez pas!!

.

.

MERCI POUR ELLES !!!

Publié le

Vente d’artisanat malgache

Afin de financer nos actions, notre partenaire en France Femmes En Action vend de l’artisanat malgache. Vous pouvez acheter des bijoux, des sculptures, des robes brodées ou même des épices typiquement malgache et en provenance directe de la Grande Île!

Contacter Femmes En Actions: femmesenaction@hotmail.com
ou directement sur leur page web: http://lesvoyagesdemyriam.fr/femmes-en-action/

.

Les bracelets en bois ou en corne de zébu, 6€

.

.

.

Les boucles d’oreilles, 3€ la paire

.

.

.

Les colliers, 6-8€

.

.

Les bagues, 5€

.

 

Les robes, 12€

.

Robes 6 mois

.

Robes 1 an

.

Robes 2 ans

.

Robes 4 ans

.

Robes 6 ans

.

Robes 8 ans

.

.

Les objets en raphia, 5-8€

.

.

.

Les objets en bois, 5-8€

.

..

.

Épices, 1,20-5€

Gousse de vanille, 1,20€ pièce

.

Cartes à envoyer, 2-3€

.

La vente de ces cartes, au contraire de l’artisanat, ne serviront pas à financer les formations couture. Le bénéfice sera utilisé pour envoyer des médicaments à l’association ODADI pour les ruraux du centre Patrakala et faire venir de l’artisanat en France. Actuellement ce sont les bénévoles de l’association Femmes En Action ou ceux d’ODADI qui supportent tous ces frais.

Pour commander merci de me donner la lettre du bijou voulu et le numéro de la photo. Les frais de port sont en sus. Pour des boucles d’oreille l’envois le moins cher est à environ 65 centimes environ pour 4 paires de boucles d’oreille.
L’envoie d’une robe coûte environ 4€. Pour le reste c’est en fonction du poids. Les chèques seront à adresser à l’ordre de Femmes En Action.

Pour commander:  femmesenaction@hotmail.com

Publié le

Distribution des kits scolaires

Le 9 décembre 2015, ODADI a distribué 60 kits scolaires aux enfants de l’EPP d’Andozoka. Ces kits scolaires ont été financé en partie grâce à l’association Femmes En Action. Le reste des kits scolaires ont été fournis grâce aux restes de fournitures de l’an dernier, acheté grâce à d’autres partenaires.

Localisation de l’EPP :

Andozoka est  un des Fokontany que compose  la Commune d’Ankazondandy, il est situé à 15Kms du chef lieu de la commune.

Carte Ankazondandy

.

L’école  a été fermé durant plusieurs années, il a été ré-ouverte en 2014. Le bâtiment de l’école composé de 3 salles de classes existe mais il est presque délabré après ces années de fermeture.

Andozoka

.

Les Instituteurs sont logés dans deux des salles de classe. La chambre est seulement séparée par un simple rideau ce qui entraîne une absence d’intimité et un mélange des biens comme des activités de la famille et de l’école.

Le personnel enseignant est composé d’un  Directeur qui est fonctionnaire et 3 Instituteurs FRAM avec un salaire subventionné par l’Etat mais qui n’arrive pas souvent à temps et comme il se doit.

.

La répartition des classes se fait comme suis:

CLASSES Nombre  des  élèves
Préscolaire 03
Classe Primaire 1 14
Classe Primaire 2 12
Cours Elémentaires 10
Classe Moyen 1 12
Classe Moyen 2 09
TOTAL 60

;

.

Préscolaire :

03  élèves

Classe Primaire 1:

 14 élèves

Classe Primaire 2:

  12  élèves

Classe Elémentaire :

 10  élèves

– Sac bandoulière
– Cahier  écriture
– Protège  cahier
– Craies  blanches
– Ardoise
– éponge
– Sachet protection
– Sac bandoulière
– Cahier  50 pages
– Protège  cahier
– Crayon
– Gomme
– Stylo bleu
– Règle
– Sachet protection
Sac bandoulière
– Cahiers  50 pages
– Protèges cahiers
– Crayon
– Gomme
– Stylo bleu
– Règle
– Sachet protection
– Sac bandoulière
– Cahiers  50 pages
– Cahiers 100 pages
– Protèges  cahiers
– Crayon
– Gomme
– Stylo  bleu
– Règle
Sachet protection
Classe  Moyenne  1:

 12 élèves

Classe   Moyenne  2:

 09 élèves

Autres:

5 enfants du personnel ODADI

4 Instituteurs
– Sac bandoulière
– Cahiers  50 pages
– Cahiers 100 pages
– Protèges  cahiers
– Crayon
– Gomme
– Stylo  bleu
– Règle
– Sachet protection
– Sac bandoulière
– Cahiers  50 pages
– Cahiers 100 pages
– Protèges  cahiers
– Crayon
– Gomme
– Stylo bleu
– Règle
-Equerre
– Compas
– Sachet protection
– Sac bandoulière
– Cahiers 50 pages
– Cahiers 100 pages
– Protèges cahiers
– Crayon
– Stylo bleue
–  Sachet protection

– Stylo  rouge
– Stylo  bleu
– Gomme
– Cahier
– Crayon
– Sachet protection

 

 

 

.

;

La cérémonie de remise des kits scolaires

.

.

Elle a été rehaussée par la présences de personnalités locales:

  • L’Adjoint au aire de la Commune rurale d’Ankazondandy nouvellement désigné
  • Le chef ZAP – Zone Animation Pédagogique -b de la commune d’Ankazondandy
  • Le chef du Fokontany d’Andozoka
  • 5 membres de l’équipe ODADI, dirigés par sa Coordinatrice

Pour terminer cette distribution de kits scolaire, ODADI a proposé un goûter aux enfants: 3 mofo gasy  par élèves et parents présents. Ce geste a été apprécié par les parents et  a fait la joie des petits élèves qui n’en ont jamais eu autant en une seule fois.

/

Merci à tous les donateurs!!!!!

Publié le

Campagne de don

Plus que jamais, l’association ODADI a besoin de votre soutien et de vos dons. L’association est à un tournant de son existence. Le dynamisme et la persévérance de l’association jusque là sans faille ne suffisent plus face à une situation économique instable du pays.

Ça n’est pas facile, nous bataillons dur et nous espérons continuer cette belle aventure en poursuivant les actions sur le terrain. ODADI travaille dans 2 régions et totalise 3.000 bénéficiaires. Nous espérons continuer à soutenir les ruraux dans leur vie de tous les jours.

 

Affiche don

 

N’hésitez plus à nous faire un don et à nous aider, à soutenir les ruraux et leurs familles.

Merci pour votre gentillesse, votre générosité et votre bon coeur.

 

Pour faire un don par chèque, contactez un de nos partenaires français:

Femmes En Action
32 grande rue
51330 Vernancourt
femmesenaction@hotmail.com

ou par internet:

https://www.helloasso.com/don/associations/femmes-en-action

 

Beorana (13)

 

Publié le

Le témoignage de Béatrice

Dans le cadre d’une mission proposée par l’ICI, j’ai passé 5 semaines (du 19 octobre 2015 au 19 novembre 2015) sur le terrain avec l’équipe ODADI.

Mon projet était de collaborer sur l’optimisation de l’activité Huiles Essentielles, via 3 axes.

  • Faire un état des lieux en vue d’une certification Ecocert et proposer des actions correctives.
  • Élargir la gamme de produits à base d’Huiles Essentielle.
  • Trouver de nouvelles opportunités de vente.

;
L’équipe ODADI m’a réservé un accueil très chaleureux.
Mes conditions de vie aussi bien que mes conditions de travail étaient remarquables.

.

Notre collaboration, qui a débuté avant mon départ pour Madagascar et qui se poursuit depuis mon retour, a permis de réaliser les actions suivantes :

  • un audit complet de l’activité Huiles Essentielles. Cet état des lieux a mis en évidence que les Huiles Essentielles d’ODADI ont la qualité requise pour prétendre à une labellisation Ecocert; aussi bien par la qualité des plantes que par la rigueur de la production.
  • un élargissement de la gamme par la création d’huiles de massage (Relaxante et Anti-douleur), de lotions florales, d’une ligne canine et d’un coffret « hiver »
  • la création d’un flyer de présentation de cette gamme élargie.
  • le développement de points de vente de ces produits (hôtels, entreprises, échoppes).

.
Cette mission m’a beaucoup apporté personnellement et professionnellement.

.
Mais aussi positive qu’ait été notre collaboration, la dureté du commerce national et international des Huiles Essentielles rend le positionnement des produits ODADI plus difficile. Beaucoup de démarches et de ressources sont encore nécessaires pour optimiser durablement l’activité Huiles Essentielles.

Publié le

Le don de Kokopelli

Kokopelli est une association française qui depuis 1999 se consacre à la préservation des semences issues de l’agriculture biologique dans le but de préserver la biodiversité semencière et potagère.

Elle possède et vend 650 variétés de tomates, 200 variétés de piments, 150 variétés de courges etc. Elle s’attache aussi a l’information des citoyens sur des sujets aussi divers que les abus générés par les brevets sur les semences ou les pressions des groupes de pression sur les recherches concernant les OGM.

Les objectifs affichés de l’association sont de :

  • contribuer à la sauvegarde de la biodiversité planétaire
  • rendre accessible aux jardiniers européens des variétés anciennes de plantes et en particulier des variétés potagères, devenues rares
  • redonner des semences traditionnelles aux paysans des pays en voie de développement
  • favoriser la naissance de réseaux paysans pour préserver la culture de variétés anciennes et de semences traditionnelles dans les pays en voie de développement
  • mettre en place des centres de ressources génétiques dans les pays en voie de développement
  • préserver l’existence des semences non OGM et l’agriculture paysanne.

Grâce à sa campagne « Semences Sans Frontière« , Kokopelli a déjà contribué à répondre aux demandes des paysans en situation de détresse alimentaire en leur offrant des graines à partir desquelles ils pourront retrouver leur autonomie semencière.

Ces graines sont reproductibles, libre de droit et non OGM.

Notre bénévole française Myriam DE GROOTE, après échange avec Charlotte de la campagne SSF, a rempli un petit dossier pour faire une demande de don de semence. Celle-ci a été acceptée et quelques jours plus tard ce sont 217 sachets de semences qui nous ont été envoyées! Ces semences ont rejoins le centre Madagascar en aout par le biais de la présidente d’ODADI, Eulalia BERATTO.

Les semences sont diverses et variées: tomates, courgettes, salades, melons, fleurs en tout genre, carottes, choux, herbes aromatiques, aubergines, haricots, céleri, poireau, gombo, navets, concombre, potiron, fenouil, radis etc.

Merci à l’association Kokopelli pour son don de semence qui serviront:

  • le volet femme, avec le soutien aux femmes ayant un champ collectif
  • le volet enfants et nutrition, avec la cantine scolaire proposée par l’association ODADI aux enfants des EPP (Ecole Primaires Publique) de Beorana et Antsahafina ainsi que la cantine pour le groupe des enfants de 1 à 5 ans de Beorana
  • le volet agricole, avec un champ de démonstration sur le site du centre Patrakala où est proposé diverses méthodes de cultures et des formations s’y rapportant.
  • Le volet apicole

ODADI devra rendre compte de ce don en envoyant des photos ainsi qu’un petit rapport sur la production de semences.

.

Le détail du projet:

Le volet femme :

En 2013 l’association ODADI  a proposée aux femmes venant des fokontany de Beorana, Antsahafina et Isaonjo de se regrouper afin de cultiver un champ commun. Celui-ci a pour but de se former à différentes cultures et à différentes méthodes de production. Ce champ sert également de démonstration pour les femmes afin qu’elles puissent reproduire chez elles ce qu’elles apprennent au centre.

Actuellement ces femmes sont une quarantaine à cultiver ce champ selon le temps qu’elles ont en dehors de la vie quotidienne et des autres formations dispensées au centre Patrakala. Elles ont constitué un groupement afin de vendre leur production et ont constitué une petite cagnotte.

Les femmes souhaiteraient développer ce champ et essayer de cultiver de nouvelle variété de légume afin de se diversifier. Elles souhaitent développer la production afin de pouvoir vendre d’avantage et améliorer leurs revenus.

Le volet enfant :

Le centre Patrakala est implanté dans une région enclavée. Beorana est l’un des fokontany des plus pauvres de la région et l’accent est mis sur celui-ci. C’est pour cette raison qu’en 2010 ODADI a souhaité proposer aux enfants de 1 à 5 ans ainsi qu’à leur maman un repas complet servit tous les mois. Ce repas complet est constitué de riz, de légumes, de viande et de fruit.

Ce projet s’est étendu aux EPP de Beorana et Antsahafina. L’EPP de Beorana bénéficie d’une cantine scolaire 2 fois par mois et 1 fois par mois pour l’EPP d’Antsahafina.

Cette action est soutenue par l’association sœur d’ODADI : OdADI France. Depuis janvier 2015 ODADI dispose d’une cuisine en dur pour préparer les repas des enfants. Celle-ci a été financée par un projet de crowfunding ainsi que par l’association Restaurants Sans Frontières.

Afin que ce projet soi semi-autonome et pérenne, les directeurs des EPP d’Antsahafina et Beorana souhaitent s’associer à ODADI afin de mettre en place des potagers scolaires. Ces potagers seraient gérés par les enfants et les instituteurs. Ce projet par son apprentissage de manière empirique sera pédagogique. A terme, si les potagers scolaires produisent plus que ce qu’ils consomment, l’excédent de production pourra être vendu afin de permettre un revenu supplémentaire à l’école et leur permettre ainsi de se fournir en matériel scolaire pédagogique.

Le volet agricole :

L’association ODADI propose actuellement des parcelles de champs de démonstration où les ruraux de la région peuvent venir se former et découvrir de nouvelle technique agricole.

Des essais de culture sont faîtes en SCV (Sous Couvert Végétal), en agroforesterie, avec un système de goutte à goutte etc. Le centre Patrakala possède un arboretum et une pépinière.

Le centre Patrakala dispose d’un alambic afin de produire des huiles essentielles. Actuellement l’association produit de l’huile essentielle de Ravinstara, de Niaouli, d’Hélichryse, de Citriodora et Psiadia. ODADI souhaite se diversifier et produire de l’huile essentielle de Géranium.

La vente de ces huiles, par le biais de l’association ODADI France ainsi que par les marchés artisanaux fréquentés par les touristes étrangers à Madagascar, ont pour but à terme de permettre à l’association une autonomie financière. L’association compte actuellement 5 salariés comprenant des techniciens agricoles, une travailleuse sociale, un chauffeur et une secrétaire.

Le volet apicole :

L’association possède 30 ruches. ODADI  assure depuis 2010 la promotion de l’apiculture. En effet elle a réalisé :

  • depuis 2010 des activités de formation et d’encadrement techniques de 70 apiculteurs au niveau des communes de Mangamila et Ankazondandy avec le FSD- SCAC et Planète Urgence,
  • de professionnalisation des apiculteurs de la fédération des apiculteurs dans le district d’Andramasina avec le programme SAHA-IMERINA en 2009
  • l’organisation d’un atelier sur la mielerie aux normes et sur la connaissance du Varroa nouvellement découvert à Madagascar avec un apiculteur Français  missionnaire de  Planète Urgence et la Direction de la santé animale du Ministère de l’élevage en 2010.

Elle a également initié un travail d’essai sur la lutte biologique contre le varroa avec le FSD-SCAC en 2010/2012. Elle met en pratique les résultats  dans son  élevage et  vulgarise la technique auprès des apiculteurs qu’elle encadre comme de ceux qui le souhaitent.

ODADI  pratique l’élevage apicole dans son centre de formation et de développement PATRAKALA,  avec une trentaine de ruches actuellement. Celui-ci sert  de modèles en techniques d’élevages modernes, de sensibilisation des techniques de lutte contre le Varroa et de moyens de pratique pour les formations.

L’équipe ODADI est composée de plusieurs techniciens spécialisés en apiculture.

Dans  la zone où le centre Patrakala se situe, les séquelles de la déforestation et des feux de brousses sont des problèmes graves . Les pluies sont plus rares qu’il y a 10 ans. La faune et la flore sont appauvries, les plantes ainsi que les arbres ont du mal à se régénérer. L’abeille, par son action pollinisatrice des plantes tient un rôle très important dans la préservation de l’environnement.

Afin d’aider les abeilles à trouver de la nourriture et ainsi développer l’apiculture dans la région, l’association ODADI en partenariat avec les ruraux souhaitent augmenter la flore dans l’environnement du centre Patrakala. L’implantation de fleur autours des ruches permettra aux abeilles de trouver plus facilement du pollen et ainsi permettra une amélioration de la production de miel.

OBJECTIF :

Pour les femmes : une augmentation de leur production et donc une amélioration de leur condition de vie via la vente des légumes et leur consommation.

Pour les enfants : une complémentarité des apports nutritifs par la consommation de légumes

Pour les ruraux en général : la découverte de nouvelle production et de nouvelle technique agricole à reproduire chez eux

Pour les apiculteurs : une augmentation de la production de miel par la présence de fleurs autours des ruches

Publié le

Rapport Assemblée Générale OdADI France

Lors de notre assemblée générale à Lyon, le rapport moral de la présidente et le rapport d’activités de la secrétaire ont été approuvés à l’unanimité ainsi que le bilan financier de la trésorière. D’autre part, plusieurs membres ne répondant plus aux convocations et ne réglant plus leurs cotisations ont été remplacés.

Nous avons depuis signé une convention de partenariat avec ODADI (Madagascar) et Myriam, notre petite nouvelle, secrétaire adjointe, a fait des demandes de subvention pour des micro projets. En effet, après la construction de la cuisine, nous souhaiterions aider ODADI à faire une case de santé sans oublier la cantine pour les enfants, la formation des femmes, l’agriculture etc.

 

Le centre PATRAKALA géré par ODADI diversifie ses huiles essentielles: en plus du Ravintsara, il nous propose maintenant des huiles essentielles de Niaouli, de Psiadia, de Citriodora et d’Hélichryse. Vous pouvez en demander auprès de la secrétaire:

Martine JULLIEN,
2 rue de la Praie
55000 Longeville en Barrois
martinette50@orange.fr

ou encore sur odadifrance@hotmail.com

Article rédigé par Martine JULLIEN, secrétaire générale d’OdADI France